Le meilleur réseau national pour exploiter votre centre de stockage

LES ACTEURS DU MARCHE

LES ACTEURS DU MARCHE

 LES ACTEURS DU MARCHE FRANÇAIS


Un marché très porteur

Les prix modiques pratiqués, et le fait que la location se fasse au mois ont largement fait évoluer les habitudes des clients. Désormais, le garde-meubles devient une annexe de son habitation et s’affranchit de plus en plus des périodes de déménagement. Les citadins trouvent de fait dans les solutions proposées une vraie réponse pour pallier le manque de place de leurs petits appartements. Ils y stockent les jouets des enfants, les vêtements d’hiver l’été et d’été l’hiver, les articles de puériculture encombrants, les valises, les vélos, etc. Le box accueille ainsi tout ce que l’on souhaite conserver sans en avoir besoin tous les jours. Cette facilité d’utilisation a largement ouvert la demande, ce qui a poussé les opérateurs en présence à multiplier les ouvertures de centres. Aujourd’hui près de 400 centres de self-stockage de 3 000 à 5 000 m² sont recensés en France et ce n’est qu’un début ! Ainsi, selon l’étude Xerfi intitulée « Le marché du self-stockage, Prévisions à l’horizon 2018 – Analyse du paysage concurrentiel, des mutations de l’offre et des marges » parue en janvier 2016, le marché progresse rapidement en France et avec un taux de croissance supérieur à 15 % par an. « Aux Etats-Unis, avec environ 50 000 bâtiments, il y a un site pour 6 260 habitants. Au Royaume-Uni, premier pays européen à introduire le self-stockage sur son territoire il y a 20 ans, le taux de pénétration du marché atteint aujourd’hui un centre pour 100 000 habitants. En France, on compte aujourd’hui un centre pour 172.000 habitants ». Autant dire que la marge de progression des enseignes spécialisées est encore très importante !

Une concurrence de plus en plus intense

Selon Xerfi, « le self-stockage a réussi à s’imposer comme une solution d’entreposage courante auprès du grand public comme des entreprises. Le marché français a ainsi atteint 200 M€ en 2015 et son potentiel de développement est encore important ». Et ces bonnes perspectives aiguisent clairement les appétits ! « La position des leaders (G7, Shurgard et Safestore) est de plus en plus contestée par les déménageurs et les groupements d’indépendants. Par ailleurs, des start-up proposent dorénavant du costockage (mise en relation de particuliers) ou du stockage à la demande via leur plateforme web. » La concurrence s’intensifie donc autour des trois grands acteurs historiques que sont Shurgard (filiale de l’américain Public Storage), Une pièce en plus (filiale du britannique Safestore) et Homebox (filiale du groupe G7). Et leurs challengers ne s’en laissent pas compter à l’image d’Annexx, Interbox, Abriboxe, SOS Box, Self Stock, A Chacun Son Box, Box Avenue, Box Plus, Box Stockage, Easy Stockage, Espace En Plus, Flexistockage, Free Stock, Leader Box, Locakase, Box Center !

 

La plupart des enseignes s’appuient sur le concept du selfstockage traditionnel « en dur »; c’est-à-dire que les boxes sont aménagés dans des entrepôts. Elles représentent à elles seules plus de 20% de l’offre clients disponible (en nombre de boxes).

A la différence du selfstockage « en dur », le selfstockage low-cost ou discount n’a pas besoin d’entrepôt mais juste d’un terrain carrossable et les boxes sont des containers maritimes.